06-09-2019

Îlot Fontainas, des rochers dans une mer de verdure

Transformer un terrain désaffecté de 10 000 m2 en plein cœur de Bruxelles en un nouveau quartier vert et ouvert, tel est le défi auquel s’était attaqué le bureau d’architectes B612associates (Li Mei Tsien & Olivier Mathieu). Un défi réussi avec brio et déjà récompensé par un Publica Award Gold !

C’est un terrain de 10 000 m2 à deux pas de la Bourse et du piétonnier, désaffecté depuis la démolition des usines Philips il y a une quinzaine d’années. Un endroit devenu chancre vaguement colonisé et doté de quelques équipements sportifs, « une succession d’espaces dévalorisés dans un contexte aux gabarits très hétéroclites », comme le dit Li Mei Tsien. « La réponse urbanistique attendue était la reconstitution de l’îlot classique fermé de la ville historique, afin de couvrir les plaies ouvertes dues aux disparités économiques et sociales du lieu. » Mais, à l’opposé de l’enclavement, B612 a fait le choix d’un site à la morphologie ouverte et d’une reconfiguration plus complexe. L’îlot Fontainas se compose de 57 logements, deux espaces co-accueillants, une salle polyvalente, un établissement Horeca et une salle de sport, le tout dans un immense parc aménagé, comprenant notamment des terrains de sport et de jeux, un verger et un jardin partagé.

 

Un langage architectural contemporain et dynamique

Olivier Mathieu  : « Le programme varié et ouvert du projet est exprimé dans un langage architectural contemporain et dynamique. La forme des bâtiments s’inscrit dans cette énergie. Ainsi les murs en biais des bâtiments permettent de cadrer et agrandir les vues et perspectives, de créer des ouvertures par des fenêtres et des balcons sur la ville. Ce véritable challenge volumétrique et structurel a été rendu possible, tant au niveau de la conception que de la construction, par les innovations techniques du BIM. Le projet a été intégralement conçu en maquette 3D par les architectes. »

 

La ligne séparant les ardoises des panneaux, dont la hauteur et la forme varient d’un bâtiment à l’autre, renforce l’aspect monolithique des bâtiments. 

 

Des ardoises pour la toiture et la façade

Pour couvrir les toits et une grande partie des façades, les architectes ont choisi des ardoises Alterna 60x32, couleur gris béton et des panneaux de façade EQUITONE [pictura] PW141 blancs. 3000 m2 d’ardoises et 1000 m2 de panneaux ont été installés. Li Mei Tsien : « Les panneaux sont calepinés du bas vers le haut sur un rythme graduellement resserré vers le ciel. L’uniformité de la matière (fibres-ciment) entre ardoises et panneaux, dont la hauteur et la forme - droite, oblique, brisée - varient d’un bâtiment à l’autre, renforce l’aspect monolithique des bâtiments. »

L'ardoise Alterna est une ardoise en fibres-ciment de 4mm d’épaisseur dotée d’une surface lisse, de bords droits et d’un coating mat. La version Alterna 60x32 gris béton est quadrangulaire et les ardoises ont ici été posées horizontalement en recouvrement double.

 

Des rochers dans une mer de verdure

« Nous cherchions un produit qui puisse à la fois être utilisé en toiture et en façade », précise Li Mei Tsien. « Nous voulions quelque chose de minéral, qui évoque la pierre, la roche. Nous souhaitions voir apparaître des rochers dans une mer de verdure. » De plus, les ardoises Alterna conviennent parfaitement à une installation en bardage sur des bâtiments passifs avec une épaisse couche d’isolant PIR. « Le défi était de pouvoir utiliser ce matériau en peau, tout en évoquant une masse et marier parfaitement le minéral et le végétal, le bâti et le paysager. »

Les architectes ont rassuré le maître d’ouvrage quant à la résistance de ces ardoises aux chocs, au vieillissement et aux conditions météorologiques. Car les ardoises Alterna bénéficient d'une double garantie : 30 ans sur les qualités intrinsèques et 15 ans sur le vieillissement homogène.

 

Un seul bâtiment sans ardoises ni panneaux

Le seul bâtiment de l’îlot Fontainas à ne pas être recouvert d’ardoises ni de panneaux est la salle de sport. Pourquoi ? Parce qu’elle est totalement enterrée, immergée dans la nappe phréatique. Des techniques spécifiques ont été mises en œuvre pour son étanchéité et l’ensemble a été habillé d’un bardage bois. Les ‘rochers’, eux, se dressent désormais fièrement au milieu d’une mer de verdure, dans un îlot ouvert, vivant et connecteur.

Localité îlot Fontainas - Bruxelles
Maître d’ouvrage  Régie foncière de la Ville de Bruxelles
Architecte B612associates
Paysage OLM
Stabilité Ney & Partners
Techniques spéciales MK Engineering (PEB)
Entrepreneur général  In advance
Couverture et revêtement de façade 3000 m2 d'ardoises Alterna gris béton 60x32 et 1000 m2 de panneaux EQUITONE [pictura] blanc PW141 d'Eternit

 


  Plus d'articles: Reportage
Fiche projet
NEWSLETTER

Souhaitez-vous rester au courant de l'actualité du secteur de la construction ?

  S'INSCRIRE